Sabrina Cormier

L’importance du repos mental.

Le repos mental est autant important que le repos physique. Le repos mental aide les athlètes à récupérer et à acquérir de nouvelles compétences techniques et tactiques. Également, le repos mental est un aspect essentiel afin de maintenir un niveau de performance optimale dans notre sport, mais aussi à l’extérieur du contexte sportif. Plus précisément, la façon dont un athlète se sent, permet de déterminer le niveau de repos mental. Avez-vous déjà manqué de motivation à un certain moment pour votre sport ? Avez-vous déjà eu la sensation d’être fatigué ? Avez-vous déjà eu une diminution de l’appréciation que vous avez envers votre sport ? Avez-vous déjà diminué vos efforts à effectuer une tâche à l’entraînement ? Toutes ces questions sont des descriptions de plusieurs athlètes mal reposés mentalement.

Ceci étant dit, le fait de se sentir éveiller, apprécier son sport, se sentir très motivé pour faire son sport et mettre beaucoup d’efforts dans son sport, sont tous des comportements et des sensations d’athlètes avec un repos mental optimal. Il serait important de vous poser la question suivante : sur une échelle de 1 à 5, veuillez indiquer comment vous vous êtes senti reposés au cours des 2 dernières semaines (c.-à-d. 1 comme étant pas reposé mentalement et 5 comme étant bien reposé mentalement).

Il existe deux processus permettant d’obtenir un repos mental : le sommeil et le repos éveillé. Tout d’abord, il existe plusieurs stratégies pour permettre aux athlètes d’avoir un sommeil optimal. Une des premières stratégies est d’encourager les athlètes à suivre leurs heures de sommeil et la qualité de leur sommeil en utilisant un journal de bord. Ensuite, il est important d’éduquer les athlètes sur la façon dont leur sommeil peut leur être bénéfique (c.-à-d. nature du sommeil, les avantages, les effets). Promouvoir la motivation des athlètes de vouloir améliorer le sommeil est une troisième stratégie. Il est important de mentionner aux athlètes que le sommeil est une solution à un problème réel et présent. Finalement, les athlètes peuvent utiliser des stratégies comportementales (c.-à-d. sieste, prolongation du sommeil, retarder l’entraînement du matin de 30 minutes, demander aux athlètes de préparer leur chambre) et/ou cognitives pour améliorer leur sommeil (c.-à-d. des stratégies de discours interne, méditation, relaxation, engagement dans des activités à faible demande cognitive).

Finalement, plusieurs recherches mentionnent que le repos éveillé comprend six étapes. Voici les six étapes du repos éveillé :

1) Aider les athlètes à ne plus penser à leur sport lors de leur journée de congé (c.-à-d. écouter la télévision, cuisiner, mettre votre équipement de sport hors de vue, aller à un autre endroit que dans votre centre sportif);

2) Faire une pause de tout type de réflexion laborieuse (c.-à-d. lire, prendre un bain, écouter de la musique);

3) Faire une pause du sentiment que la vie est contrôlée par son sport (c.-à-d. « me time »);

4) Sortir de la routine quotidienne (c.-à-d. rompre la monotonie);

5) Être capable de rattraper son retard sur des tâches de travail importantes (c.-à-d. devoirs, travaux pour l’école, études);

6) Pouvoir avoir une vie personnelle en dehors de son sport

Pour plus d’informations sur le sujet du repos mental, veuillez communiquer avec moi à scormier@zonehockeyfeminin.com.

 

Références

Eccles, D. W., Balk, Y., Gretton, T. W., & Harris, N. (2020). “The forgotten session”: Advancing research and practice concerning the psychology of rest in athletes. Journal of Applied Sport Psychology, 1-22.

Eccles, D. W., Caviedes, G., Balk, Y. A., Harris, N., & Gretton, T. W. (2021). How to Help Athletes Get the Mental Rest Needed to Perform Well and Stay Healthy. Journal of Sport Psychology in Action, 1-12.

Publié par Vise L'Excellence inc. le | 13 août 2021